ASPCJE

Notre action

Dès 1979, l'association a mené une activité très importante pour faire connaître et approfondir l'histoire, la mémoire et le patrimoine des juifs d'Egypte. Elle a, entre autres et sous l'égide de Jacques Hassoun son président,

  • organisé plusieurs conférences et congrès réunissant des centaines de personnes, à Paris, en France et à l'étranger, notamment en Israël pour les congrès,
  • publié la revue NAHAR MISRAIM, de décembre 1980 à mai 1989,
  • édité en 1982, aux Editions Sycomore, le livre de référence Juifs du Nil, réédité deux fois,
  • édité Juifs d'Egypte, images et textes, aux Editions du Scribe. L'édition a été revue et complétée en 1983.

Nous avons par ailleurs, grâce à Edmond Harari, fait poser à l'Oratoire Egyptien Eliahou Hanabi (synagogue de la rue de la Victoire à Paris) une plaque à la mémoire des juifs d'Egypte déportés de France durant la deuxième guerre mondiale, et avons lancé deux souscriptions, l'une pour soutenir la sauvegarde du cimetière juif de Bassatine  au Caire, l'autre pour la remise en état de la Synagogue Eliahou Hanabi d'Alexandrie.

Au début des années 90, l'association ayant été mise en veilleuse suite à des décès et désaffections, Jacques Hassoun a continué à entretenir de nombreuses relations avec des personnalités, organismes ou associations intéressés par le patrimoine des juifs d'Egypte.

Après son décès en 1999, et en son hommage, les amis de Jacques ont décidé de réactiver l'association.

Depuis 1999, nous avons repris nos activités et cherché à les enrichir pour répondre   aux objectifs de l'association ; en « bilan » de ces 10 années écoulées, on peut notamment citer,

  • la reprise trimestrielle de la publication NAHAR MISRAIM (40 numéros à fin 2009),
  • la publication d'un recueil d'articles de Jacques Hassoun Alexandrie et autres récits, aux éditions l'Harmattan,
  • la création des Editions Nahar Misraïm, avec l'édition de nombreux ouvrages, études, témoignages ou romans, sur le judaïsme égyptien,
  • la mise en place d'un cercle de lecture mensuel, qui nous a permis de rencontrer d'éminents conférenciers, citons entre autres : Gilbert Sinoué, Georges Bensoussan, Benjamin Stora, Line Meller-Saïd et bien d'autres,
  • la participation à l'association Nébi Daniel, qui s'occupe activement de la défense et de la préservation du patrimoine cultuel laissé en Egypte,
  • l'organisation de rencontres, ou la participation active aux congrès, colloques, « festivals » co-organisés avec, ou organisés par des tiers, dont les associations amies avec lesquelles nous souhaitons créer et conforter des liens,
    •  Participation  à la « Conférence Internationale de Recherche sur les Juifs d'Egypte », en janvier 2004 à l'Université de Bar Ilan (Israël), organisée par le Département des études juives et coordonnée par le CRPJE,  sous la direction du Professeur Arié Schlosberg,
    • « the World Congress of the Jews from Egypt » (WCJE), participation au Congrès International des Juifs d'Egypte en juillet 2006 à Haïfa,
    • « journées du judaïsme égyptien », organisées par l'ASPCJE en novembre 2006 au centre communautaire de Paris,
    • colloque « les juifs d'Egypte », organisé avec l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco) en février 2007,
    • « festival des cultures juives », manifestation annuelle depuis 2001, sous l'égide du FSJU en partenariat avec la Mairie de Paris : participation de l'ASPCJE aux éditions 2007, 2008 et 2009 du festival en collaboration avec Aki Estamos,
    • « la fête de Goha », organisée avec l'AJOE et Aki Estamos, plus de 300 personnes à la ferme de Vélannes en juin 2009 ...
  • et enfin, la mise en place, en 2009, du site « ASPCJE », en complément des publications, éditions et rencontres, pour créer le lien entre l'association,  ses adhérents et amis (ou toutes personnes sensibles à nos objectifs), pour vous faciliter l'accès à « l'agenda » et vous « rendre compte » des réalisations de l'association.

ImprimerE-mail