ASPCJE

13/10/12 - Projet Numérisation - Emile Gabbay

Samedi 13 octobre 2012 à la Maison des Associations du 12ème.
LE PROJET DE NUMERISATION POUR LA SAUVEGARDE DE NOTRE PATRIMOINE DOCUMENTAIRE.

Un public très intéressé et motivé était venu, bravant le temps pluvieux et désagréable de ce samedi après-midi. Il faut dire d'emblée que le sujet touche à un projet de grande importance.
A la tribune se trouvaient Emile Gabbay, représentant l'ASPCJE et initiateur du projet, David Harari représentant l'AJOE, et Yves Fédida, représentant l'Association Internationale Nébi Daniel, trois associations parties-prenantes du programme, en collaboration avec l'Alliance Israélite Universelle (AIU), représentée par Jean-Claude Kuperminc, empêché ce jour là.

1°) Exposé d'Emile Gabbay : Emile Gabbay entama la séance en remarquant qu'au début des années 80 - après l'accord de paix entre l'Égypte et Israël - tout paraissait facile ; on pensait alors pouvoir récupérer en France, sans trop de mal, une bonne partie des documents, livres, presse juive égyptienne et registres d'état-civil communautaires.
Mais aujourd'hui la situation est devenue très préoccupante et le sauvetage de notre vaste patrimoine écrit impose carrément des actions d'urgence. Le fonds précieux de l'ancienne bibliothèque municipale d'Alexandrie est toujours stocké dans des cartons en Égypte – et il n'est donc ni consultable, ni disponible. Certains exemplaires des journaux juifs tombent en ruine, et on ne peut toujours pas photographier les précieuses archives d'état-civil de la communauté juive d'Alexandrie. Il est donc grand temps de préserver tout ce qui peut l'être et ceci en utilisant l'outil le plus moderne qui soit : la numérisation, c'est-à-dire la conversion de tous les documents papier en documents visibles directement sur un écran d'ordinateur, chez tout un chacun ou dans chaque université.
Un projet de sauvetage de grande ampleur a donc été organisé par les trois associations ici présentes et l'Alliance Israélite Universelle, AIU (Bibliothèque). Y participera aussi le Centre d'Etudes Alexandrines CEAlex, dirigé par Jean-Yves Empereur
Le programme consistera à rassembler et répertorier les livres, dans un premier temps, puis à numériser une partie de ces livres, les précieux journaux juifs et espérons le, un jour, les archives communautaires.

Précisons que pour réaliser cette vaste entreprise, une mise de fonds est absolument indispensable. D'ores et déjà de généreuses donations nous sont parvenues. Il est demandé, tout en les adressant à l'ASPCJE, de les établir au nom de l'Alliance Israélite Universelle qui fournira des reçus Cerfa permettant d'accéderà une importante réduction fiscale.
Les ouvrages : L'Alliance Israélite a édifié une gigantesque classification informatique des ouvrages sur le judaïsme : la classification Rachel, qui regroupe aussi bien la bibliothèque de l'Alliance que celle de la BNF, des bibliothèques de Jérusalem, etc....
Comme l'Alliance a reçu il y a quelques temps deux fonds très importants d'ouvrages sur le judaïsme égyptien (les bibliothèques privées de Jacques Hassoun et de Simon Mani), un travail initial consistera à les répertorier et les introduire dans « la classification Rachel », les rendant ainsi consultables par chaque internaute.
Les journaux : Les journaux juifs d'Égypte sont nombreux (près de 90) et de grande importance car ils permettent en bonne partie de reconstituer l'histoire de notre communauté dans la première partie du 20ème siècle. Pour conserver leur précieux contenu il faudra en priorité les numériser et y joindre des numérisations déjà faites, en particulier par le CEAlex - Presse Francophone d'Egypte.
Les courriers manuscrits ou autres documents écrits : Une énorme quantité de courriers des directeurs d'école et d'enseignants de l'AIU est présente à l'Alliance-archives; ces courriers sont d'une richesse inestimable pour des travaux sur l'histoire contemporaine des juifs d'Égypte. Ici aussi, il sera essentiel de numériser l'ensemble de ces documents manuscrits pour les sauvegarder.
Précisions concernant la numérisation : Concernant la collaboration avec le CEAlex, cet organisme s'engage à restituer à leurs propriétaires tous les documents qui lui seront prêtés et il autorise tout le monde à diffuser tel ou tel document qu'il aurait numérisé. Ceci est très précieux.
Du côté israélien, on essayera d'inciter l'Institut Ben Zvi et la National Library of Jérusalem à participer à la numérisation des documents se trouvant en leur possession et notamment certaines correspondances intéressantes.

2°) Intervention d'Yves Fédida : Yves Fédida remercie chaleureusement Emile Gabbay pour son opiniâtreté et la somme de travail accompli pour récupérer, recenser et réunir tous les documents. « L'Association internationale Nébi Daniel » s'y joint de tout cœur et avec tous ses moyens.
Toujours dans le domaine de la Sauvegarde du Patrimoine, et particulièrement de notre Synagogue Eliahou Hanabi, Yves Fédida évoque les démarches de son association auprès de divers organismes internationaux pour leur faire prendre conscience de l'importance de la préservation de nos monuments.

3°) Intervention de David Harari de l'AJOE : David Harari et son association, l'AJOE, vont aider Emile Gabbay à récupérer le maximum de documents. Son association s'engage aussi à participer à tous les efforts financiers nécessaires pour mener à bien ce vaste projet.
David Harari évoque à cette occasion les problèmes spécifiques à la Communauté Juive du Caire. Il est clair que sa situation n'est pas facile et que Madame Carmen Weinstein, la présidente, a bien du mal, d'autant plus qu'elle n'est plus très jeune. Elle est heureusement soutenue et réconfortée par des « officiels », notamment l'Ambassadeur des Etats-Unis au Caire.

Projection d'un film documentaire sur les travaux de numérisation du CEAlex. Pour illustrer le propos, Emile Gabbay et Yves Fédida ont projeté un très intéressant documentaire réalisé par le CEAlex. Ce film, très pédagogique, montre les moyens impressionnants indispensables pour réaliser un travail d'une grande perfection. Et notamment les techniques de restauration d'images de documents en mauvais état. Nous retrouvons au cours du film des images de quelques périodiques francophones d'Égypte, par exemple celui d' « Un Effort » du groupement des Essayistes.
Ce documentaire a été applaudi par l'assistance.
A l'issue de la projection, Yves Fédida et Emile Gabbay ont projeté - en les commentant - de belles images fixes de plusieurs périodiques de la presse juive en Égypte, montrant clairement à l'assistance tout l'intérêt que comportera la sauvegarde.

La participation de la salle. L'assistance, très intéressée, a bien participé au débat qui a suivi. Citons, en particulier, des précisions apportées par Dora Ovadia, présente avec sa sœur. Elles sont filles de David Cazès qui fut Directeur de La Voix de l'Orient. Madame Ovadia a récemment participé au projet, en particulier en apportant des exemplaires de la publication paternelle. De son côté, M. Albert Setton prête – ce jour même – sa belle collection du Journal d'Égypte.

En conclusion, tout le public présent se montra tout à fait conscient de l'importance de la réussite du projet. Cette réunion sera certes suivie de plusieurs autres traitant de la même question et faisant état des progrès réalisés ; en particulier une réunion est prévue avant fin 2012, pour la remise des dons à l'Alliance Israélite Universelle.
                                                                                                            Joe Chalom, Victor Attas et Michel Mazza ____________________________________________________________________________________________________

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir