ASPCJE

17/10/09 - Illios Yanakakis

« Les gauches en Egypte » présentées par M. Ilios Yannakakis

Ilios Yannakakis, historien et ami de l’association nous présenta avec brio une récente édition des Cahiers de l’Histoire, dont le coordinateur est M. Didier Manciaud, présent cet après-midi avec nous.

L’histoire des gauches en Egypte débute dès la fin du 19ème siècle et les débuts du 20ème avec de fortes connotations anarcho-syndicalistes d’influence italienne.

Entre 1928 et 1935 la gauche se caractérise par une grande diversité avec un courant fortement rattaché aux communautés étrangères (notamment grecques et italiennes), un courant humaniste (par exemple Ligue des Droits de l’Homme), un courant Wafdiste de gauche et un courant syndicaliste.

Les années de la seconde guerre mondiale connurent une forte poussée de la gauche, qui se trouva en phase avec l’Internationale Communiste. Certains noms se détachent comme Henri Curiel, Hillel Schwartz, Inji Ifflatoun.

A partir de 1947, se manifesta le mouvement clandestin des Officiers Libres, et parmi eux certaines personnalités fortement marquées à gauche, comme Khaled Mohieddine.

Illios Yannakakis et Didier Manciaud insistèrent sur le cosmopolitisme qui marqua les mouvements égyptiens de gauche, phénomène qui diminua fortement après 1948.

La discussion qui suivit porta sur le rôle important des juifs dans les mouvements de la gauche égyptienne.

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir